Tuesday, June 12, 2012

Quoi de 9?



Notre volet de numérologie musicale d’aujourd’hui jette un coup d’oeil sur le numéro 9.
Récemment, j’ai exploré la neuvième deBeethoven et je vous propose aujourd’hui des extraits de neuvuième symphonies de Dvořák et Mahler (sous Karajan et Bernstein, respectivement).
Le neuvième concerto pour piano de Mozart est sous-titré “Jeunehomme”, apparemment en hommage à la pianiste qui l’aurait dréé en 1777. Le musicologue Michael Lorenz  suggère que la soliste en question est Victoire Jenamy (1749-1812), la fille d’un ami du compositeur. Ma sélection pour la playlist est la pianiste Clara Haskil, accompagnée par Igor Markebitch à Lausanne en 1955 (donc, sans doute dirigeant l’Orchestre de la Suisse Romande).
L’opus 9 de Frederic Chopin est un trio de nocurnes, chacune plus brillante que la précédente dans la séquence. Le pianiste Artur Rubinstein est notre soliste.
Finalement, deux sélecytions du répertoire populaire. La première, iune chanson qui domina le palmarès à la fin des années 50, est une chansopn reprise maintes fois par des groupes de l’époque. “Love Potion no. 9” (Trad: Le philtre d’amour no. 9). La chanson raconte l’histoire d’un jeune homme qui cherche à améliorr ses succès auprès des dames, et se voit recommander cette potion magique qui l’amène à embrasser tout ce qu’il voit, y compris un flic qui confisque sa petite bouteille…
L’autre plage populaire est extraite du légendaire album « blanc » des Beatles, et se veut une composition avant-gardiste dans le mode de Varèse ou de Stockhausen. Pour nous d’un certain âge, Revolution était la face B du 45-tours de « Hey Jude », mais rien de ce Revolution 9  électro-acoustique ne suggère la versi originaleon!
Bonne écoute!
DETAILS


Mike STOLLER (* 1933)
Love Potion No. 9 (1959)
The Searchers

Frédéric CHOPIN (1810-1849)
Nocturnes pour piano, op. 9
No. 1 (si bémol mineur)
No. 2 (mi bémol majeur)
No. 3 (si majeur)
Artur Rubinstein, piano

Antonín DVOŘÁK (1841-1904)
Deuxième mouvement (Largo) extrait de la  Symphonie no.9 en mi mienur (Du Nouveau Monde), Op. 95
Herbert von Karajan dirige le Wiener Philharmoniker

(Performance intégrale)

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Troisième mouvement (Rondeau: Presto) extrait du concertoi pour piano no.9 en mi bémol majeur, K. 271 ('Jeunehomme')
Clara Haskil, piano avec Igor Markevich dirigeant l'Orchestre de la Suisse Romande

(Performance intégrale) 

Gustav MAHLER (1860-1911)
Quatrième mouvement (Adagio. Sehr langsam und noch zurückhaltend) extrait de la Symphonie no.9 en ré majeur (1908-09)
Leonard Bernstein dirige le Koninklijk Concertgebouworkest

(Performance intégrale)

John LENNON (1940 –1980)
Sir James Paul McCARTNEY (* 1942)

Revolution 9 (1968)
The Beatles

\\