Tuesday, August 6, 2013

Le nozze di Figaro (Mozart)

In English : http://operalively.com/forums/showthread.php/1235-Otf-Le-Nozze-di-Figaro?p=18831#post18831

Après le Barbier de Séville, je propose pour notre opéra du mois le deuxième volet de la trilogie Figaro de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro.

Cet opéra-bouffe en quatre actes de Mozart fut composé trenmte ans avant l’opéra de Rossini et a la distrinction d’avoir été composé en italien plutôt qu’en allemand, et a dû contourner certains éléments de la pièce originale jugés inacceptabl;es par la cour impériale.

Le Mariage reptrouve les mêmes personnages (Rosina, Almaviva et Figaro) du Barbier, mais cette fois plusieurs années se sont écoulées. L’intrigue prend place lors d’une « folle journée » chez le Comte et son épouse. Almaviva n’est plus le jeune romantique, mais est maintenant pluttôt un coureur de jupons, plein de manigances, dont celle de conquérir Susanna, la fiancée de Figaro (maintenant au service du comte). La comtesse et Susanna, qui réalisent ce qui se passe, conspirent afin de remettre le comte à sa place. Suite aux péripéties et aux moultes revirements, le comte et la comtesse retrouvent l’amour de leur jeunesse, et tout rentre dans l’ordre.

Mozart et le librettiste Lorenzo Da Ponte collaboreront sur trois projets: le mariage fut le premier, suivi de Don Giovanni et Così fan tutte). La pièce de Beaumarchais fut le choix de Mozart, qui suggéra le projet à Da Ponte qui transforma la pièce enb livret opératique en quelques semaines. En plus de ctréer un livret en vers itakliens, il dut addresser les points plus contentieux de la pièce ayant à faire avec la nobilité et son ouverture à la sexualité et ses mœurs libertines afin d’appaiser la censure impériale.


La performance



Le chef pour notre opéra aujourd’hui, Hans Rosbaud, a la distinction d’avoir été le premier chef Allemand invité à diriger en France après l’occupation et la Deuxième Guerre Mondiale. C’est en tant que chef de l’orchestre de la radiodiffusion du Sud de l’Allemagne (Baden-Baden) qu’on connaît M. Rosbaud, qui entra en place à Baden en 1948 et gardera ce poste jusqu’à son décès. En plus de cette responsabilité, M. Rosbaud aide à établir le festival d’Aix-en-Provence, auquel il participe annuellement entre 1948 et 1959. Spécialiste de la musique de la deuxième école Viennoise et de la musique des grands compositeuirs néo-classiques, son décès prématuré en 1962 l’a prévenu d’entrer en place à Chicago afin de succéder à Fritz Reiner.


Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)

Le nozze di Figaro, ossia la folle giornata, K. 492
Opéra-bouffe en quatre actes, livret italien de Lorenzo da Ponte inspiré de la comédie de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro.

DISTRIBUTION

Theresa Stich-Randall (La Contessa di Almaviva)
Rita Streich (Susanna)
Pilar Lorengar (Cherubino)
Heinz Rehfuss (Il Conte di Almaviva)
Rolando Panerai (Figaro)
Christiane Gayraud (Marcellina)
Marcello Cortis (Bartolo)
André Vessières (Antonio)
Madeleine Ignal (Barbarina)
Hughes Cuénod (Don Basilio)
Gérard Friedmann (Don Curzio)
Chorale Elisabeth Brasseur
Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire
Hans Rosbaud, direction
(Enregistrement public, Aix-en-Provence, 
1955)