Tuesday, May 15, 2012

Arturo Toscanini sur YouTube

In English:  http://www.talkclassical.com/blogs/itywltmt/962-arturo-toscanini-youtube.html


Mes deux réflexions d'aujourd'hui (ici et Quinze que j'en pense sur MQCD Musique Classique) sont dédiés au légendaire chef Italien Arturo Toscanini et à son association avec le réseau américain de la NBC.



Déjà établi en Italie et en Europe comme une étoile montante, Toscanini s'installa à New-York au début du XXie siècle et (tout dépendant de la version que vous préférez) succède ou déplace Gustav Mahler à la direction du Metropolitan Opera. Toutefois, les boomers associent Toscanini à l'orchestre symphonique de la NBC, un orchestre établi expressément pour le maestro et qu'il dirigea de 1937 jusqu'à sa retraite en 1954.



NBC, sous la tutelle de son PDG David Sarnoff, était opéré par la grande société de produits électroniques RCA. La NBC fait d'une pierre deux coups, remplissant une obligation fédérale d'offrir de la programmation culturelle et, avec un accès exclusif au maestro et son orchestre, pouvait distribuer leurs prestations sur la fameuse étiquette RCA Victor. Ainsi donc, les enregistrements de Toscanini font parti des tirages MONO de l'entreprise, en plus d'agir comme cobayes pour une nouvelle technologie; le STÉRÉO.


Parmi les grandes réalisations de M. Toscanini, nous devons souligner son apport au nouveau médium, la télévision, y montant des opéras et des concerts - issus du prestigieux studio-amphithéâtre 8-H, situé au coeur de Manhattan dans le complexe RCA du Rockefeller Center. Le studio fut délaissé au début des années 50 (principalement car il fut conçu pour la radio et était inadéquat pour la télé dans sa configuration de jadis) et l'orchestre évolua à partir du Carnegie Hall jusquÈen 1954.

Pour ce mardi en musique, je vous propose des clips YouTube de prestations radiophoniques, de studio ainsi que des prestation filmées. Mais pour lancer notre billet, commençons avec une série de clips forts intéressants qui présentent Toscanini loin des feux de la rampe.


Toscanini in his own words (Trad: Toscanini par lui-même) est une mini-série britannique datant de 2009, qui recrée le salon New-Yorkais du maestro. Dans ces vignettes, nous retrouvoins Toscanini entouré de sa famille et de ses amis (l'un d'entre eux étant le chef Montréalais Wilfrid Pelletier, longtemps chef au Met). Inspirées de bandes audio compilées par Walter Toscanini, ces vignettes présentent un Toscanini raconteur, plein d'anecdotes et de souvenirs. Il parlera de ses rencontres avec Verdi et d'autres luminaires, de son opinion de certains artistes et compositeurs. Voici (dans leur version originale anglaise), une sélection de ces vignettes:



Maintenant, place aux extraits musicaux. Parmi les prestations audio nous comptons des oeuvres d'Aaron Copland, la deuxième symphonie de  Beethoven (contribution au projet Beethoven) ainsi que des extraits du concert d'adieu du maestro, le 4 avril 1954.

  
Parmi les sélections filmées, des extraits de la production rélévisée d'Aida (dont la marche triomphale fut l'objet d'En anavt, marche!) ainsi que son inoubliable interprétation du prélude du troisième acte de Lohengrin (en direct du studio 8-H).


Et j'ai également retenu des clips extraits d'un documentaire de la DGM, Hymn of the Nations, qui inclut l'ouverture de l'opéra La Forza del Destino (malheureusement, le clip a une courte séquence parlée de la part de Sir Yehudi Menuhin, mais la performance reste tout de même éblouissante!) ainsi que  L'Hymne des  Nations, une pièce datant de 1862 qui est rarement jouée.

Ce qui est particulièrement notoire ici est que la performance montée par Toscanini inclut des ajouts pour la circonstance: des extraits des hymnes nationaux des "libérateurs" Américains et Soviétiques. Lorsque le documentaiire fut distribué, on censura la portion soviétique - qui fut restorée pour le clip ci-bas.



La signature du maestro dans ces performances est indéniable. Il me plaît de vous rappeler que Toscanini fait partie d'une génération de chefs exigeants, sinon despotiques... Toutefois, que dire des résultats, et du respect que ses musiciens lui ont rendu...

Bonne écoute!

DETAILS

(Toutes les sélections sont d'Arturo Toscanini dirigeant le NBC Symphony Orchestra. Les autres interprètes sont mentionnés au besoin.)

Richard WAGNER (1813-1883)
Prélude de l'Acte III de Lohengrin, WWV 75
 

Carl Maria von WEBER (1786-1826)
Ouverture à Der Freischütz, Op.77

Johannes BRAHMS (1833-1897)
Extraits des Danses hongroises, WoO 1

Danses no. 1, 2, 4, 17, 20 and 21

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827)
Troisième mouvement (Scherzo: Allegro) de la Symphonie no.2 en ré majeur, Op. 36

[Performance intégrale]

Aaron COPLAND (1900-1990)

El Salón México (1933-36)

Giuseppe VERDI (1813-1901)
Ouverture à La forza del destino (1862)


"Celeste Aida" de l'Acte I d'Aida (1871)
Richard Tucker, ténor
[D'aiutres extraits de la diffusion du 26 mars 1949]

Inno delle nazioni (Hymne des Nations) (1862)
Jan Peerce, ténor et le Westminster Choir

Richard WAGNER (1813-1883)
Ouverture à Tannhäuser, WWV 70