Tuesday, June 4, 2013

Fidelio (Beethoven)

Notre opéra du mois pour juin est l’unique opéra de Beethoven, Fidelio. On peut trouver beaucoup d’information sur la toile à propos de ce chef-d’œuvre : comment le sujet résonne avec Beethoven, les nombreuses revisions. On peut associer Fidelio avec le trio d’œuvres composées par Beethoven qui commencent avec de « E » : Egmont, Eroica et le concerto Empereur, qui partagent avec Fidelio l’idéal commun de la justice et de l’héroïsme (URL).  Il existe au moins deux versions de cet opéra : Leonore (op.72a) et Fidelio (op. 72b) – il y a même un quatuor d’ouvertures composées pour l’oeuvre. Voici, d’ailleurs, un potpourri de ces ouvertures, dirigées par Otto Klemperer et l’orchestre Philharmoinia :


A propos de l’enregistrement

Le producteur Anglais Walter Legge (1906 –1979) commence une
carrière dans l’inductrie du disque en 1927, et sera étroitement associé avec le Covent Garden, Beecham et l’étiquette EMI. Après la Deuxième Guerre Mondiale, Legge formera l’orchestre Philharmonia qui sera, à ses débuts, étroitement lié à Karajan. Lorsque ce dernier entreprend de plus en plus de projets avec la Philharmonique de Berlin, Legg le remplacera par Klemperer, un chef qui a connu ses débuts sous Mahler et Walter, mais connaîtra des années bien difficiles en Amérique.
Durant les années ’50 et les débuts de la stéréophonie, le Philharmonia gagnera une réputation comparable aux grands orchestres du monde, et fut sûrement l’un des meilleurs orchestres en Grande-Bretagne.En 1964, Legge met fin aux opérations de l’orchestre, qui ressucite sous Klemperer de nouveau sous la bannière du New Philharmonia.
Parmi les grandes realizations Legge/Klemperer/Philharmonia, on compte cet enregistrement de Fidelio avec Christa Ludwig dans le rôle de Leonore et le ténor Canadien Jon Vickers dans la peau de son époux, Florestan.

L’hyperlien ci-dessous inclut l’introduction parlée du commentateur Sean Bianco (en anglais).
 
Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827)
Fidelio, opera en deux actes, op. 72b
Livret (allemande) de Joseph von Sonnleithner et Georg Friedrich Treitschke d’après  Léonore ou l’amour conjugal de Jean-Nicolas Bouilly
DISTRIBUTION PRINCIPALE
Christa Ludwig, Fidelio/Leonore
Jon Vickers, Florestan
Walter Berry, Pizarro
Ingeborg Hallstein, Marzelline
Gottlob Frick, Rocco
Philharmonia Chorus and Orchestra
Otto Klemperer, direction
(Enregistrement de studio, 1962)