Tuesday, May 28, 2013

La Chronique du Disque (Mai 2013)


NDLR: La chronique du disque est un billet présenté mensuellement, relatant mes achats et acquisitions du mois qui s’achève. Ceci n’est pas une «critique du disque», mais plutôt un billet d’informations : qu’est-ce que j’ai trouvé, où l’ai-je trouvé, et qu’est-ce que j’en pense. Des informations qui peuvent piquer votre curiosité et (peut-être) vous amener à considérer les pièces ou même les prestations que je propose, afin de les ajouter à votre collection.

Parce qu’il se doit, je vais assigner une «note» (une lettre entre A et D) pour ces achats – en fait, deux notes, comme on le fait au patinage artistique. Une note sera attribuée à la qualité sonore (QS), et une autre pour l’impression globale (IG). Voici un barème :

  • Pour la qualité sonore: mon point de référence est mon iPod avec écouteurs de type bouton. J’écoute mon iPod au travail et dans l’autobus, donc avec un certain niveau de bruit de fond. Une «bonne» note est assignée si la prise de son est bonne, la musique est claire et exempte de bruits de surface, et généralement permet une audition claire de la prestation sans dérangement.
  • Pour l’impression globale: il s’agît-là d’une note subjective, entièrement basée sur la performance dans le contexte d’auditions comparables. Une «bonne» note requiert une prestation convaincante, pleine de virtuosité, représentative de l’ère et des traditions qui accompagnent la pièce.
Mes suggestions pour mai

Meyerbeer: Struensee - Les Patineurs

Giacomo Meyerbeer est un des luminaires de ce qu’on se doit appeler le Grand Opéra: Le Prophete, l’Africaine, et tant d’autres. Cet album propose de la musique de scène pour une pièce écrite par le frère du compositeur (Struensee), ainsi qu’un ballet inspiré d’extraits d’opéras du compositeur par Constant Lambert.  Un diusuqe prepare avec soin – la musique de scène est uune belle découverte. . QS = A, IG = A-.
Dompierre: 24 Préludes
[eMusi

Maintenant mieux connu comme personnalité radiophonique sur la chaîne Espace Musique de Radio Canada, François Dompierre reste tout de même un de nos compositeurs les plus respectés. De Saute-mouton aux Portes Tournantes en passant par ses musiques de concert, Dompierre est à la fois un compositeur sérieux et un musicien d’une espièglerie obsessive. On l’entend souvent improviser au piano lors de ses émissions, et ces préludes me rappellent beaucoup ces escapades musicales. Pensives, jazzies, mais toujours intelligentes, ces préludes donnent sûrement du fil à retordre au pianiste et confrère de Domiperre, Alain Lefèvre. Une formule adoptée par Bach, Chopin et Chostakovitch, cet ensemble explore toutes les tonalités du registre. Inévitablement, certaines préludes sont répétitives, mais toujours agréables.  QS = A, IG = A-.

The Sea Hawk [Original Film Score]
[Torrent]

Nous sommes à ;a veille du centenaire du Sacre du Printemps, ce qui m’a amené à considérer beaucoup de billets (et planifier beaucoup de montages) autour des irréductibles romantiques et des rebelles de la musique. Erich Korngold est décidément un de ces irréductibles. Décision fortuite, Kortngold accepte de travailler à Hollywood (juste au moment où les Nazis entreprennent la persécution des Juifs) et il y signera un bon nombre de musiques de films au cours de l’essor du film d’action. The Sea Hawk suit les escapades d’un flibustier (incarné par Erriol Flynn) et ses aventures pleines de rebondissements. Le film est bien en place pour son époque, et cette musique (qui valut un Oscar pour le compositeur) suggère les grandes trames des contemporains et successeurs de Korngold au Grand Ecran. Prestation intégrale mais pas la trame originale (celle-ci n’ayant jamais été mise sur disque). QS = A, IG = A.


Khachaturian: Concerto for Piano and Orchestra
[
eMusic]

Dame Moura Lympany (1916 –2005) fut l’une des premières grandes dames du piano contemporain en Grande Bretagne, jouissant d’une grande notoriété outre-mer. Reconnue pour son répertoire Russe, elle signera la premi;ère interprétation de ce concerto (celui de Khatchaturian) au Royaume-Uni en 1940 (suite au désistement de son compatriote Clifford Curzon). Accompagnée ici par Anatole Fistoulari et la Philharmonique de Londres, on ne peut que regretter la piètre qualité de la session d’enregistrement. En dépit des circonstances, l’auditeur remarque que Dame Moura s’investit pleinement dans ce qui ne pourrait pas être mépris pour de la grande musique. Bel effort, mais le résultat est donc mitigé. QS = C+, IG = B+.
Beecham - Chabrier, Mozart, Delius, Debussy, Saint-Saens, Berlioz, Massenet (1955-1959)
[eMusic]

Sir Thomas Beecham n’est pas nécessairement l’homme de la circonstance pour le répertoire Français – où sautons-nous à une conclusion précipitée? Sir Thomas et son Royal Philharmonic sont tout à fait dignes dans leurs interprétations soignées de pièces (certaines très bien connues) de ce répertoire, croquées sur le vif par les micros de la BBC. La série BBC Legends propse de bons enregistrements mono ou des premiers balbutiements du stéréo,, mais j’ai trouvé que cet album est moins bien réussi que d’autres de la série. De plus, eMusic m’a obligé à télécharger deux pl;ages de propos du vieux chef afin dM’obrtenir toutes les plages de musique… Pas mal, tout de même. QS = B, IG = B+.