Tuesday, January 1, 2013

En lever de rideau


Histoire de commencer la Nouvelle Année du bon pied, je vous propose une playlist YouTube d’ouvertures de concert – donc, pas d’ouvertures musicales pour la scène. Les musiques choisies couvrent le romantique et le moderne.
Ma première sélection est de Franz von Suppé, qui est plutôt reconnu pour sa musique de scène. Toutefois, il a signé de courtes œuvres de concert sur des thèmes viennois (pensons à Matin, midi et soir à Vienne). L’ouverture de la jubilation Viennoise est à propos en ce jour du Nouvel An, traditionnellement célébré en grandes pompes par la Philharmonique locale.
Parlant de jubilaires, Johannes Brahms sera à l’affiche tout le mois durant – en célébration de son 180e anniversaire de naissance. À propos, donc, de programmer son ouverture tragique, une de deux ouvertures de concert du compositeur Autrichien – l’autre étant son ouverture de festivals académiques, prévue pour notre montage du 11 janvier.
Felix Mendelssohn a plusieurs ouvertures de concert à son actif, certaines ayant déjà fait l’objet de montages antérieurs: Les Hébrides et Mer calme et voyage prospère. Cette ouverture de concert de jeunesse, surnommée la trompette, nous suggère la foirmule qu’il adoptera dans ses grandes oeuvres pour orchestre. Comme Mendelssohn avant lui, Berlioz signe un bon nombre d’ouvertures de concert également (nous avons déjà programmé le carnaval Romain et Rob Roy). Le Corsaire est, sans doute, son ouverture la plus populaire, pleine de rebondissements et de couleur.
Les ouvertures Cockaigne (Elgar) et Cubaine (Gershwin) Cuban sont des oeuvres évocatrices – dans le cas d’Elgar, on y évoque une ville de Londres mythique et chez l’Américain, l’exotisme de voyages dans les Caraïbes, avec l’ajoût d’instruments insulaires.
Pour finir, de Tchaïkovski, l’Année 1812 dans sa version pour choeirs et orchestre. Rarement montée en concert sous cette forme, la présence du choeur accapella dans la première section, et l’aspect jubilatoire de l’intervention chorale qui annonce le coda accordent l’aspect solennel requis par le compositeur de cette ouverturem, aujourd’hui plutôt offerte en concert comme «grande finale».
Bonne écoute, et bonne année 2013!


DETAILS

Franz von SUPPÉ (1819-1895)
Wiener Jubelouvertüre (Jubilation Viennoise)
Christian Pollack dirige la Philharmonique Slovaque de l’Est (Kosice)

Johannes BRAHMS (1833-1897)
Tragische Ouvertüre (Ouverture tragique) en ré mineur, op. 81
Sir Colin Davis dirige l’orchestre des jeunes de l’Union Européenne

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY (1809-1847)
Ouverture en ut majeur ('Trompette'), op. 101
Francesco d'Avalos dirige le Philarmonia Orchestra

Sir Edward ELGAR (1857-1934)
Cockaigne Overture (In London Town), op. 40
Sir Alexander Gibson dirige le Royal Scottish National Orchestra

Hector BERLIOZ (1803-1869)
Le Corsaire, ouverture, en ut majeur, op. 21
Lionel Bringuier dirige le BBC Symphony Orchestra

George GERSHWIN (1898-1937)
Cuban Overture ( 1932)
Jeff Tyzik dirige le Rochester Philharmonic Orchestra

Pyotr Ilich TCHAÏKOVSKI (1840-1893)
L’année 1812, ouverture solennelle en mi bémol majeur, op. 49
(Version for pour chœurs, orchestre, canons et cloches)
Eugene Ormandy. Dirige le Philadelphia Orchestra, et le Mormon Tabernacle Choir. (
Canons provenant de la Valley Forge Military Academy)