Tuesday, December 25, 2012

La chronique du disque (décembre 2012)




NDLR: La chronique du disque est un billet présenté mensuellement, relatant mes achats et acquisitions du mois qui s’achève. Ceci n’est pas une «critique du disque», mais plutôt un billet d’informations : qu’est-ce que j’ai trouvé, où l’ai-je trouvé, et qu’est-ce que j’en pense. Des informations qui peuvent piquer votre curiosité et (peut-être) vous amener à considérer les pièces ou même les prestations que je propose, afin de les ajouter à votre collection.

Parce qu’il se doit, je vais assigner une «note» (une lettre entre A et D) pour ces achats – en fait, deux notes, comme on le fait au patinage artistique. Une note sera attribuée à la qualité sonore (QS), et une autre pour l’impression globale (IG). Voici un barème :

  • Pour la qualité sonore: mon point de référence est mon iPod avec écouteurs de type bouton. J’écoute mon iPod au travail et dans l’autobus, donc avec un certain niveau de bruit de fond. Une «bonne» note est assignée si la prise de son est bonne, la musique est claire et exempte de bruits de surface, et généralement permet une audition claire de la prestation sans dérangement.
  • Pour l’impression globale: il s’agît-là d’une note subjective, entièrement basée sur la performance dans le contexte d’auditions comparables. Une «bonne» note requiert une prestation convaincante, pleine de virtuosité, représentative de l’ère et des traditions qui accompagnent la pièce.
Mes suggestions pour décembre

Time Out - HD Digital Remastered 2009
[eMusic]

Comme je l’ai souligné dans un fil de discussion à MQCD Musque Classique, le pianiste et compositeur Dave Brubeck nous a quittés plus tôt en décembre, et j’ai fait le rappel dans ce fil de mon acquisition il y a longtemps de l’album Time Out, et de mon iultime réacquisition de ces plages en numérique 64 bits (quoique sous compression MP3 si on se le procure sur eMusic…) . Plusiwurs succès de Brubeck et son quatuor des années 50 avec Paul Desmond au saxo. A pour la QS, et un très rare A+ pour l’IG.

Darius Milhaud, Le boeuf sur le toit, La création du monde
[
eMusic]
Il y a bien sûr une connexion entre M. Brubeck et Darius Milhaud, ce dernier ayant travaoillé avec Brubeck en Californie. NBrubeck a cheché à travailler avec Milhaud (en passant, Milhaud enseignait dans un collège pour filles qui acceptait des étdiants mâles pour les études post-collégiales…) justement parce que Milhaud avait démontré une affinité por le jazz, et les deux pièces présentées dans cet album sont de flagrants exemples. Milhaud lui-même au pupitre.  B+ pour la QS, A- pour l’IG.

Coleridge-Taylor, S.: Clarinet Quintet in F Sharp Minor / 4 African Dances / Nonet in F Minor
[eMusic]
Lors d’une autre chronique, j’ai suggéré un album de musique compose par l’Anglais Samuel Coleridge Taylor, contemporain d’Elgar. De descendance Africaine et Noir, Coleridge-Taylor était un champion des melodies qui s’inspirent des rythmes et idiomes africains, et ses quatre danses sont un bel exemple de ce qu’il peut faire. Le quintette pour clarinette se compare bien aux grands du genre (Mozart, Weber et Brahms. ) Des artistes pleins de conviction offrent de bvelles prestations de ces pièces rarement jouées. A- pour la QS, A- pour l’IG.

SIBELIUS: Lemminkainen Suite, Op. 22
[eMusic]
Hormis le ravissant “Cygne de Tuolena”, on entend rarement les esquisses symphoniques qui forment la suite de Lemminkainen, personnage des mythes et légendes finlandaises. Ce disque nous propose la suite intégrale, ainsi que des plages supplémentaires comptent des versions et des sections mises de côté ou remplaçées par Sibelius pour cette suite. Pour les amateurs de Sibelius et de ses poèmes symphoniques. A pour la QS, A pour l’IG.

BERLIOZ: Requiem
[
eMusic]
Dans une récente chronique, j’ai propose Lélio ou le retour à la vie de Berlioz. Voici une autre pièce d’emvergure du compositeur – sa Grande Messe des morts -  . Sir Colin Davis, un chef reconnu pour son Berlioz, est à la barre de la Staatskapelle Dresde (un orcgestre avec lequel il n’a pas d’affiliation particulière) pour une performance en hoimmage aux victimes des bombardements alliés de la municipalité en février 1845 . Notons une composition plus germanique qu’autre chose, qui abuse des cuivres mais qui résonne avec son traitement solennel des textes latins. A- pour la QS, A- pour l’IG.