Tuesday, December 27, 2011

La chronique du disque (décembre 2011)

In English: http://www.talkclassical.com/blogs/itywltmt/434-la-chronique-du-disque.html


NDLR: La chronique du disque est un billet présenté mensuellement, relatant mes achats et acquisitions du mois qui s’achève. Ceci n’est pas une «critique du disque», mais plutôt un billet d’informations : qu’est-ce que j’ai trouvé, où l’ai-je trouvé, et qu’est-ce que j’en pense. Des informations qui peuvent piquer votre curiosité et (peut-être) vous amener à considérer les pièces ou même les prestations que je propose, afin de les ajouter à votre collection.
Parce qu’il se doit, je vais assigner une «note» (une lettre entre A et D) pour ces achats – en fait, deux notes, comme on le fait au patinage artistique. Une note sera attribuée à la qualité sonore (QS), et une autre pour l’impression globale (IG). Voici un barème :
  • Pour la qualité sonore: mon point de référence est mon iPod avec écouteurs de type bouton. J’écoute mon iPod au travail et dans l’autobus, donc avec un certain niveau de bruit de fond. Une «bonne» note est assignée si la prise de son est bonne, la musique est claire et exempte de bruits de surface, et généralement permet une audition claire de la prestation sans dérangement.
  • Pour l’impression globale: il s’agît-là d’une note subjective, entièrement basée sur la performance dans le contexte d’auditions comparables. Une «bonne» note requiert une prestation convaincante, pleine de virtuosité, représentative de l’ère et des traditions qui accompagnent la pièce.
Mes acquisitions pour le mois de décembre




Stravinski - Françaix 
[Achat en ligne eMusic]

Cet enregistrement d’époque met en vedette Ernest Ansermet dirigeant l’orchestre et les choeurs de RTF dans l’interprétatiom de deux operas (version concert) du XXe siècle: Le diable boiteuxde Françaix et Oedipus Rex de Stravinski (chanté en latin, avec la narration en français.) Cette radiodiffusion de 1951 nous offre un Ansermet en pleine possession des partitions, et des solistes plus qu’acceptables. Un bon choix en ce qui me concerne. B+ pour la QS, A pour l’IG.







Bruckner - Complete Symphonies (Original Versions) - Tintner
[Torrent]
J’ai fait le téléchargement des enregistrements manquants à mon intégrale Bruckner/Tintner sur NAXOS, dans le but (naïf) de comparer les versions Haas et Nowak pour certaines de mes symphonies préférées. (Lire http://www.unicamp.br/~jmarques/mus/bruckner-e.htm). Cet exerrcice, impossible sans les partitions) est vite devenu une espèce de dégustaton comparative entre Tintner et d’autres chefs.

Mes conslusions : Tintner offre une vision globale intéressante, mais n’a pas en main un orchestre qui «sonne» Brucknérien – un espèce de Bruckner-diète (comme ce fut le cas dernièrement pour Strauss et JoAnn Falletta). Un enthousiasme réservé pour cette intégrale A- pour la QS, B+ pour l’IG.





Stravinsky, I.: Concerto for Piano and Wind Instruments / Zimmermann, B. / Fortner, W.: Symphony / Ligeti, G.: Lontano
[Achat en ligne eMusic]

En quoi consiste l’oeuvre concertante pour piano et orchestra de Stravinski? Eh bien, on a le Capriccio, les mouvements et son concerto pour piano et orchestre d’harmonie. C’est donc de ce dernier qu’il est question ici dans cet enregistrement d’œuvres avant-gardistes signé Gunther Wand.

J'admets d’emblée que je n’aurais sans doute pas acquis ce disque si ce n’était pour le Stravinski, et donc j’aurais manqué l’occasion de découvrir le reste des sélections, et la brillante symphonie de Fortner. Et le Stravinski n’est pas mal, non plus. Wand offre une performance qui fait un partage équitable entre le détachement et l’enthousiasme! A pour la QS, A- pour l’IG.







BERNSTEIN: Serenade / Facsimile / Divertimento
Bournemouth Symphony Orchestra
[Achat en ligne eMusic]

Souvent, je fais l’acquisition de disques pour avoir un point de coimparaison avec une prestation dans ma bibli, et vinyle/endommagée par surcroît. Ce disque NAXOS de la Sérénade pour violon et cordes de Bernstein se compare bien à la version dans ma collection (Gidon Kremer, Philharmonique d’Israel sous Bernstein). Les pieces en complement sont également bien rendues par Mme. Alsop et son orchestre brittanique. A pour la QS, A pour l’IG.



Debussy - Borodine - Wolf - QUATUOR ALCAN
[Achat en ligne eMusic]
Pour ma dernière selection, un disque de quatuors bien connus par l’excellent quatuor Alcan de Montréal . Il s’agît ici d’un album solide de prestations bien en place du Debussy, du deuxième de Borodine (et son inoubliable nocturne-andante) et de la jolie serenade Italienne de Wolf. Un bon achat! A pour la QS, A pour l’IG.


Plutôt que de vous offrir des impressions en bref d'autres acquisitions, je vous invite à lire Quinze qe j'en pense sur MQCD Musique Classique le 30 décembre, pour mes Coups de Coeur sur disque et ailleurs pour 2011.