Tuesday, December 24, 2013

Mes Coups de cœur pour 2013

In English: http://www.talkclassical.com/blogs/itywltmt/1355-year-end-gumdrops-2013.html

 
Pour ce billet du mardi, je vous offre mes coups de cœur pour 2013, une série de découvertes et acquisitions qui n’ont pas fait la manchette ailleurs dans mes interventions cette année. Il y aura des acquisitions d’albums sans l’attribution d’une note comme je le fais dans mes chroniques du disque – il suffit simplement de dire que je suis satisfait de ces acquisitions, et vous offre l’information nécessaire pour les évaluer vous-même.

Facebook et ses groupes

C’est la tendance sur me marché du Web: il faut utiliser les médias sociaux afin de promouvoir sa salade, et je ne suis pas étranger à cette coutume. Plus d’une centaine d’usagers de Facebook «aiment» notre « Fan Page » et on m’a invité à me joindre à des groupes (des communautés d’usagers qui partagent in intérêt commun) axés sur la musique classique. Les membres de ces groupes y déposent des clips sonores ou vidéos afin de les parrtager avec leurs amis.

Permettez-moi une liste fort sommaire de certains groupes auxquels je contribnue réguklièrement :

EN ANGLAIS 

EN FRANÇAIS
(*) Ces deux dernier groupes sont « privés » et exigent l’autorisation de se joindre – un message à l’administrateur du groupe est tout ce qui est requis…

Si vous êtes sur Facebook, donnez-vous la peine de visiter ces groupes, ou de trouver d’autres pages musicales!

Pluies Torrentielles



POULENC 5 CDs
[Torrent]

Oui, vous avez bien lu: CINQ disques de musique de Francis Poulenc, afin de compléter votre collection en cette année anniversaire. En plus du disque de musique sacrée signee Georges Prêtre (image ci-haut), il y a une compilation de musique pour orchestra par le chef britannique David Wilcocks, une collaboration Dutoit-Peter-Hurford-Pascal Rogé qui inclut trois concerti, et un disque de musique sacrée a capella avec un choeur Néerlandais sous Eric Ericson – ce dernier est celui qui se distingue du lot pour moi. Beaucoup d’œuvres se trouvent répétées dans cette collection de fortune, mais la diversité d’interprétation justifie cet hasard.

RACHMANINOV, S. Etudes-tableaux (Complete) (Lugansky)
Un autre anniversaire souligné cette année dans nos pages fut le double-anniversaire Rachmaninov. De son catalogue de musique pour piano, ses préludes et ses Etudes-Tableaux se distinguent comme étant des hommages peu déguisés au grand pianiste et compositeur romantique Frédéric Chopin. Ces œuvres sont exigeantes pianistiquement, bien sûr, mais démontrent comment Rachmnaninov, comme son collègue Polonais, savait exploiter une idée musicale. Le disque des préludes signé par Alexis Weissenberg est ma référence pour ces pièces, et cet album de Nikolai Lugansky est dorénavant ma référence pour les deux séries d’Études. Oui, l’aspect pianistique est là mais, tout autant sinon plus important pour moi – comme pour Weissenberg – c’est l’aspect musical, cérébral même qui ressort de ces enregistrements. Bravo!


Erich Wolfgang Korngold - The Film Music

Erich Korngold est sans doute l’un des premiers grands compositeurs de trames sonores de films Hollywoodien, n’en déplaise à… Erich Korngold. Un enfant-prodige, reconnu comme un génie musical par Mahler et Richard Strauss, Korngold compose dess œuvres d’envergure avant l’adolescence, et à peine dans la vingtaine, il signera des oopéras d’une envergure stupéfiante. Forcé à l’exil suite à la montée des Nazis en Autriche, Korngold trouvera refuge à Hollywood et y signera un bon nombre de trames somores mémorables: Robin des Bois, Captain Blood, etc.  Ce disque, produit quelques années après le décès du compositeur en 1957 et sanctionné par sa succession propose des extraits d’une poignée de ces musiques de films, dirigés par Lionel Newman, longtemps associé avec la direction musicale dans les studios Hollywoodiens. Nostalgie et découvertes.

 Clara Schumann - The Complete Piano Works

Mes deux dernières suggestions recoupent des acquisitions discutées dans des chroniques du disque cette année. En complément à un disque qui explorait des sélections de musique pour piano et pour chambristes de Clara Schumann, voici une intégrale de sa musique pour piano, jouée avec conviction par le pianiste Jozef de Beenhouwer. Mme Schumann était une interprète recherchée de son vivant, et sa musique pour piano rejoint un peu celle de son célébrissime époux (ce ne devrait pas être surprenant: tous deux furent émules du père de Clara, Friedrich Wieck). Pour toutes sortes de raisons domestiques ou professionnelles, le développement de Clara en tant que compositeur n’a jamais été pleinement réalisé, mais dans l’ensemble l’œuvre pour piano est fidèle à l’idéal romantique de son époque, et mérite une audition attentive.



Salieri - Two Concertos and a Sinfonia

Cette dernière suggestion recoupe un autre disque discuté dans une chronique cette année, et met en vedette les Solesti Veniti de Claudio Scimone et un hommage mérité au compositeur méprise Anronio Salieri. Salieri est-il l’égal de Mozart quand on parle de concerti ou de symphonies? La réponse est probablement « non », mais ça ne veut pas dire que Salieri ne roulait pas sa bosse dans l’élan classique de MM. Mozart et Haydn. Une mention honorable à Paul Badura-Skoda, qui nous rend visite de temps en temps dans notre série Jadis sur Internet, et une interprétation bien en place du concerto pour piano sur ce disque.
 
De quoi vous garder occupés paendant les vacances de Noël! Joyeux Noël à tous!